Les voyages en camping-car sont très prisés des vacanciers en raison de la liberté qu’ils procurent. Cependant, le stationnement peut s’avérer très contraignant quand il s’agit de trouver des emplacements pour visiter certains sites touristiques. Quels sont les règlements pour stationner en camping-car ? Découvrez ici quelques idées d’endroits pour garer votre véhicule de loisir en toute tranquillité.

Stationnement en camping-car: que dit la loi ?

Quel que soit le type de véhicule en circulation, le stationnement en France est très réglementé. Bien qu’il présente un gabarit beaucoup plus imposant, le camping-car est considéré comme un véhicule automobile. En effet, selon l’article R.221-4, R311-1 du code de la route, l’auto-caravane qui se conduit avec un permis de tourisme B appartient à la catégorie des véhicules M1.

Tout comme une automobile, le camping car est donc considéré comme un véhicule et un moyen de séjour. À ce titre, les mêmes règles lui sont appliquées pour sa circulation et son stationnement sur la voie publique. Qu’elle soit à l’achat ou d’occasion, le camping-car est autorisé à se garer le long de la chaussée, sauf spécificité de gabarit ou de tonnage.

Elle ne doit cependant pas occasionner un stationnement gênant comme défini dans le code de la route : proximité d’intersection, virage, visibilité insuffisante, etc. En d’autres termes, la loi interdit aux automobiles de camper sur la voie publique.

Il convient alors de souligner qu’une nette différence est établie entre stationner et camper. En tant que camping-cariste, il est important de connaître ces nuances afin de ne pas se mettre dans l’illégalité.

Quelle différence entre stationner et camper ?

Selon les règles du code de la route, le camping-car est en stationnement lorsque les conditions ci-après sont réunies :

  • Les roues sont disposées sur le sol sans cale ni vérin ;
  • Aucun acte faisant penser à du camping n’est pratiqué : installation de chaise, de table ou de linge, etc.
  • Aucune installation ne déborde à l’extérieur du gabarit routier : auvent, baie ouverte, marchepied, etc.

En revanche, votre véhicule de loisir est en situation de camping lorsqu’il présente l’un des cas de figure ci-après :

  • Un marchepied déployé durablement ;
  • Une simple chaise sortie ;
  • Une cale sous la roue.

Il est important de garder à l’esprit ces actes parfois subtils sur des sites naturels où le camping est strictement interdit. L’idéal serait donc de veiller à ne pas laisser des matériels à l’extérieur dans ces endroits. De même, il est important de fermer les portes et les fenêtres avant de quitter le véhicule.

Où peut-on stationner en camping-car ?

Si vous recherchez des endroits pour stationner en camping-car, il existe de nombreuses structures qui accueillent les véhicules de loisirs. Parmi ces dernières, vous pouvez trouver des emplacements gratuits.

Les aires de services

Mises à disposition des camping-caristes par les communes, les aires de services sont dédiées exclusivement aux opérations sanitaires. Il s’agit entre autres des services de vidange, d’alimentation en eau potable ou encore de dépôt d’ordures. Ces structures sont généralement équipées de bornes automatiques avec monnayeur.

Les aires de services sont disponibles en zone rurale et touristique. Vous pouvez les retrouver également dans les campings, parkings de supermarchés, stations services et aires d’autoroutes. Pour vite identifier ces endroits quel que soit votre position géographique, vous pouvez recourir à des applications ou encore à certains sites internet. Ces différentes plateformes proposent des services d’aide aux voyageurs en recherche d’endroits de stationnement.

Les aires d’accueil, de stationnement ou d’étape

Souvent installés dans un environnement arboré et calme, il s’agit des espaces aménagés spécialement pour les camping-cars. Vous pouvez les trouver à proximité des centres d’intérêts touristiques ou encore des sites ruraux.

Les aires d’accueil, de stationnement ou d’étape peuvent être gratuites tout comme payantes. En ce qui concerne la durée de stationnement, elle est limitée à 24 h ou 48 h en fonction de l’endroit. Si certaines de ces aires sont très sommaires, d’autres par contre disposent de grands espaces très équipés avec jeux, tables de pique-nique et aires de service.

Les campings

En France, on décompte 8 000 campings prêts à accueillir les véhicules de loisirs. La qualité de service varie cependant en fonction du nombre d’étoiles. Autorisés depuis 2000, ces espaces proposent une aire de service et de stationnement à l’entrée du terrain. Vous avez donc la possibilité de miser sur ce type de service tout en connaissant les conditions requises.

Le tarif peut être réduit à certains endroits en raison des partenariats avec la FFCC et le label “Camp’in France”. N’hésitez donc pas à vous en rapprocher pour avoir de plus amples informations.

Chez l’habitant

Séjourner chez l’habitant est la meilleure alternative pour faire de belles rencontres entre camping-caristes. Généralement proposés dans les zones rurales, ces endroits permettent de stationner tout en faisant la rencontre des locaux. Que ce soit chez un vigneron ou dans une ferme, vous allez découvrir une région à proximité de ceux qui l’habitent. En parallèle, votre hôte sera certainement heureux de vous faire goûter les produits de la région.

En résumé, il s’agit d’une solution très intéressante non seulement pour stationner votre véhicule de loisir, mais aussi pour faire des découvertes sur le plan local.

Quelques astuces pour trouver où stationner un camping-car

À défaut des endroits cités ci-dessus, voici quelques astuces pour vous permettre de vite trouver où vous pourrez vous stationner.

Park4Night

Nous parlons d’une application qui vous permettra de trouver les aires d’accueil ou encore de bons coins. Installé sur votre smartphone, Park4Night géolocalise le parking, l’espace le plus proche de vous pour stationner. Ce logiciel vous renseigne toutes les informations nécessaires pour identifier au plus vite l’aire de stationnement idéale. Vous recevrez les détails tels que: l’adresse, le nombre de places, les tarifs, la photo de l’espace et quelques commentaires.

France passion

Ce guide s’adresse aux amateurs d’étapes conviviales. Véritable sésame, ce document contient plus de 10 000 emplacements répertoriés dans toutes les régions français. On peut noter entre autres, artisans, producteurs, fermiers et vignerons. La particularité de ces étapes pour camping-car c’est qu’elles sont gratuites et limitées à 24 h. Elles privilégient également la découverte des terroirs de France et les rencontres humaines.