Les océans du monde recèlent de nombreux trésors, dont de nombreuses épaves ou autres engins qui ont disparu il y a des siècles. Ces sites sous-marins offrent quelques-unes des plongées les plus intrigantes au monde. Plus vous descendez en profondeur, plus ces épaves sont encore intactes, avec des morceaux de bois, de fer et d’autres débris datant de leurs débuts.

L’utilité de la manœuvre de valsalva en plongée sous-marine

La manœuvre de Valsalva est une méthode permettant d’égaliser la pression de l’air dans l’oreille moyenne lors de la remontée et de la descente à la surface après une plongée.

Elle consiste à se pincer le nez et à souffler doucement avec la bouche fermée.

La différence de pression qui en résulte permet à l’air de pénétrer dans l’oreille moyenne à partir de la cavité nasale et d’y augmenter la pression, ce qui réduit la quantité de pression présente dans la trompe d’Eustache et permet une entrée plus passive de l’air atmosphérique par la narine postérieure cloisonnée, ce qui augmente la pression ambiante et réduit ainsi l’inconfort.

Envie d’en savoir plus ? Retrouvez la manœuvre de valsalva expliquée dans le blog d’Anne Ramos.

Pendant la plongée sous-marine, une augmentation de la pression due au poids de l’eau entraîne la compression de l’air dans l’oreille moyenne, ce qui provoque une gêne.

La manœuvre de valsalva était pratiquée pour soulager la différence de pression entre la pression extérieure et la pression intérieure.

Le top des épaves à visiter en plongée sous-marine

Voici les meilleures épaves à visiter pour vos plongées sous-marines.

Le S.S. Yongala, Australia

Le SS Yongala était un paquebot qui a coulé le 23 mars 1911 au large de la côte du cap Bowling Green, dans le Queensland, au nord-est de l’Australie. Le navire devait relier Melbourne à Cairns, mais il a été pris dans un cyclone.

On ignore ce qui est réellement arrivé au navire, mais les recherches pour retrouver les 122 passagers et membres d’équipage à bord n’ont permis de localiser aucun d’entre eux.

L’épave du SS Yongala, qui mesurait 109 mètres de long, a été découverte en 1958 à une profondeur d’environ 33 mètres.

Elle est depuis devenue un site de plongée populaire.

L’USS Susan B Anthony en Normandie


Le Susan B. Anthony est une grande épave de navire en Normandie, France. Elle se trouve à une profondeur de 15 mètres au large des côtes de Longues-sur-Mer, à 15 kilomètres à l’ouest-sud-ouest de Cherbourg.

L’épave est partiellement brisée et repose sur le côté à une profondeur d’environ 15 mètres, hors de portée des plongeurs amateurs mais accessible aux plongeurs sur épave expérimentés.

La plongée est optimale entre les mois de juin et d’octobre, lorsque l’eau est relativement calme et claire, auquel cas vous serez en mesure d’observer clairement la plupart des vestiges du navire.

En plus de représenter les restes d’un vieux cargo de la Seconde Guerre mondiale, ce site revêt également une grande importance historique en raison de sa longue association avec un navire de transport de troupes.

Le SS President Coolidge en Vanuatu

Le SS President Coolidge est un paquebot de luxe américain qui a coulé le 26 octobre 1942.

Lancé en 1931, il avait effectué plusieurs voyages autour du monde, notamment entre San Francisco et Manille, avant d’être utilisé pour le transport de troupes pendant la Seconde Guerre mondiale.

C’est au cours d’une mission près de l’île d’Espiritu Santo dans l’archipel du Vanuatu que le navire a rencontré deux mines qui ont endommagé sa salle des machines et sa poupe. Il coule quelques heures plus tard.

Depuis lors, l’épave du Président Coolidge est devenue un site de plongée populaire.

L’USS Cuba en Californie

Le USS Cuba, California est l’une des épaves les plus célèbres des Channel Islands. Il faisait route vers San Francisco lorsque, enveloppé d’un épais brouillard, il a heurté un récif au large de l’île San Miguel.

Tous les passagers et l’équipage ont été sauvés mais le bateau a disparu dans les profondeurs de l’océan. L’épave fait désormais partie du Channel Islands National Marine Sanctuary et est régulièrement étudiée par des archéologues.

Le site est également ouvert au public. Un siècle après le naufrage, les plongeurs peuvent encore contempler une partie de ses machines et de son équipement de pont.

L’épave est également habitée par une faune marine abondante, qui comprend des otaries, des requins, des baleines et d’autres espèces de poissons.